La guilde Endoreas Index du Forum
 
 
 
La guilde Endoreas Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le journal de merel

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La guilde Endoreas Index du Forum -> Taverne -> 100% Grand Fantasia
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
merel
Chef

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2012
Messages: 7
Localisation: quelque par par la
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)
Point(s): 20
Moyenne de points: 2,86

MessagePosté le: Jeu 5 Juil - 15:06 (2012)    Sujet du message: Le journal de merel Répondre en citant


Merel, Clerc au cœur noble.

J’écris ce journal pour relater mes aventures dans le royaume de Saphaël.

Je vis le jour dans la ville d’Ilya, très jeune on me découvrit de grands pouvoirs magiques qui selon merlin, l’un des plus vieux sage du conseil, me conduirait sur la voie d’un mage très puissant ou celle d’un clerc. Durant ma jeune enfance, restée Assise à étudier de vieux grimoires et des parchemins, était pour moi d’un ennui mortel. Elund, mon professeur, pestait auprès de merlin de mon inattention et de mon manque de sérieux pour l’étude de la magie. Tous deux connaissaient mon potentiel magique et ne voulant pas le gâcher, c’est alors qu’ils décidèrent de m’envoyer sur l’ile de Siwa pour rencontrer Babama, le vieux sage, pour suivre l’étude de la magie loin de la ville et du bruit.



Babama rencontra sensiblement le même problème, je n’étais pas assez assidue, plus attirée par les oiseaux et par le décor magnifique de l’ile. Ces parfums envoutants d’une nature saine, une ile perdue au milieu de l’océan. Que demander de mieux pour émerveiller une petite fille.
Quelques saisons plus tard le drame surgit… L’ile venait de perdre sa tranquillité par l’agitation des animaux qui attaquaient les humains.



On nous demanda, à moi et quelques autres jeunes qui étudiaient le rudiment de la survit avec nos nouveaux compagnon les Sprites, d’aller enquêter sur l’origine de ce trouble étrange.
Nous firent de notre mieux et découvrîmes enfin l’origine ce trouble bien étrange. C’était le baron ancestral que nous décidâmes de combattre, au mépris du danger, nous le vainquîmes  non sans payer un lourd tribut. Morcel avait perdu l’usage de son bras à tout jamais, lui qui rêvait de devenir un fier paladin comme sa mère. Cela lui brisa le cœur de voir son rêve s’envoler, du a notre insouciance. Nous étions tous coupable… J’ai tout tenté pour soigner son bras mais rien à faire, je n’étais pas capable de contrôler un simple sors de soin… A partir de ce moment j’ai décidé de devenir un clerc pour que ce genre de tragédie ne se reproduise jamais !




Revenant à Ilya, je sentais le poids du regard de merlin et pressentais ces reproches… Je savais que j’avais fait quelque chose de stupide et ne m’appliquant pas à l’étude de la magie, cela avait  couté le bras de Morcel… Cette erreur impardonnable que je décidais d’effacer en m’appliquant aux études des arcanes magiques. Quelques années j’étais enfin devenu Clerc ! Les deux mages étaient fières de moi, ils commencèrent à me donner quelques missions sur la colline aux coquillages. Durant celles-ci je pris l’initiative d’aider tous ceux que je pouvais au grand plaisir de merlin. Elund avait pris un autre apprenti douer en magie tout en espérant que celui-ci n’était pas aussi tète en l’air que moi. Mes aventures me conduisirent vers la forêt ancestrale, première véritable mission dangereuse. Une fois cette mission remplit je rencontrais Mcro, Un jeune paladin, qui tentait de recruter des aventuriers afin de former une guilde. C’est ainsi que la guilde Endoreas naquit. Mcro se chargea du recrutement et moi je retournais voir merlin qui me chargea d’aller visiter les deux autres villes vers l’Ouest, Kaslow et Technopolis, afin d’apporter ma contribution aux forces locales.

Une fois arrivée à Kaslow, un groupe se forma pour aller dénicher l’apôtre Krudit qui sévissait dans la région. On me demandait de me joindre à eux, acceptant sans savoir qui était l’apôtre Krudit, on offrait 1 jolie somme de pièce d’or pour sa capture ou son élimination. Nous nous dirigeâmes alors vers la caverne de la prairie, selon les informations données, il se terrait là-bas avec ces trois lieutenants.

Une fois entré dans la caverne, un piège referma l’entrée et un rire sinistre retenti à travers toute la caverne ! Tout le monde dégaina leurs armes et je lançais les sorts de protection. Nous partîmes à l’assaut, les premiers monstres que nous rencontrâmes étaient des araignées géantes possédant un cristal sur le dos qui semblait tellement étrange. Nous les vainquîmes sans trop de problèmes, mis à part quelques petites éraflures empoisonnées que je soignais sans problème. Nous avancions vers la fin du tunnel quand  nous tombâmes sur la plus grosse araignée que je n’avais jamais vue de toute ma vie, une horreur sur huit pattes qui nous observait de ces huit yeux globuleux.


Celle-ci avança doucement et lança ‘’je suis Antoraya et vous ne pourrez jamais atteindre Krudit’’, puis bondit sur nous avec toute sa violence, le combat était engagé !

Nous répliquâmes avec ardeur et courage. Le combat dura un moment mais enfin Antoraya était vaincu ! Essoufflés par le combat, je lançais une prière afin d’apaiser les esprits et soigner les blessures des guerriers aux corps meurtris. Nous allions reprendre notre chemin quand nous remarquâmes un coffre qui brillait de teinte de bleu et blanc. Nous décidâmes donc de l’ouvrir pour y découvrir une belle grande épée que le paladin s’empressa de prendre, un anneau gorgé de magie, une cape, ainsi qu’une belle poignée de pièces d’or. Heureux de cette découverte, nous reprîmes notre chemin avec légèreté, rencontrant de nouveaux ennemis. Des statues géantes en pierre s’animèrent à notre passage, demandant au paladin de solides efforts pour résister à leurs coups tournoyants. Une fois les ennemis terrassés, nous arrivions à la fin du tunnel. Le deuxième lieutenant de Krudit, une espèce de statue de pierre encore plus gigantesque que les précédents ennemis, se tenait devant nous. Au moment de tourner les talons pour continuer notre recherche, elle s’anima et fracassa le bouclier du paladin qu’il jeta. Le combat commençait dans de mauvaises condition mais ce n’est pas cela qui allait nous arrêter !!! Une fois le 2
ème
lieutenant vaincu, nous découvrîmes un coffre derrière la statue mise en pièce. Pendant que je regardais à l’intérieur, le paladin regarda son bouclier qui était désormais inutilisable, il me demanda d’un ton las quel était le contenu du coffre.
Je lui répondis : ‘’Des clochettes et quelques pierres d’une couleur jaune brillante. ‘’
Tout en les prenant, je ressenti une magie inconnue et alors je dis à mon groupe :
« Ces pierres sont étranges, elles recèlent une magie que j’ai du mal à comprendre… »
Les autres vinrent examiner à leur tour les pierres et d’un accord commun on me confia celles-ci afin de déterminer cet étrange pouvoir.

‘’Reprenons notre chemin’’ dit le paladin, énervé par la destruction de son bouclier et tirant sa deuxième épée de son fourreau.
Nous avancions lorsque nous aperçûmes 1 tapis dos qui s’étendait devant nous, soudain le mage s’écria : « ATTENTION C’EST UN PIEGE !!! »
Au même moment les tas dos se mirent à bouger et à former des chiens squelettes, nous restions figer d’horreur devant ce spectacle… Notre amie avec un sourire machiavélique enflamma un des chiens qui tomba en poussière. Nous la regardâmes tous avec inquiétude. « Bah quoi ?!!! » S’exclama-t-elle, en se retournant  pour allumer un deuxième chien squelette.
Quelques incantations plus tard, il ne restait plus qu’un tas dos fracassé et fumant, nous arrivions enfin dans le fond de la caverne en espérant y trouver Krudit.
A notre grande surprise, il n’était pas là mais à sa place se dressait un énorme chien squelettique qui nous fixait de ces orbites vides, d’où brillait une lueur rouge infernal, sur son collier était gravé : « Rubis !!! Voilà son nom » s’exclama le guerrier !
Les yeux de celui si rougeoyèrent encore plus  à la prononciation de son nom mais ne bougea pas pour autant. Il semblait monter la garde devant une sphère bleue. Nous décidâmes d’avancer pour examiner celle-ci lorsque Rubis, tout comme bon chien de garde, nous attaqua frénétiquement. Une fois vaincu son corps retomba dans un fracas ne laissant de la bête qu’un immense tas dos. Le mage enflamma les restes de Rubis pour permettre à son âme de rejoindre l’au-delà. Nous examinions cette fameuse boule lorsque celle-ci soudainement nous électrisa, furieux le guerrier lui assaini un coup de hache, celle-ci se fracassa alors en tombant à terre. Nous y découvrîmes des clés et un parchemin que le mage lut à haute voix. Dans la caverne un son grave comme si on déplaçait un mur ce fit entendre. Intrigués nous nous dirigeâmes vers le bruit. Un passage venait de s’ouvrir dévoilant un long couloir orné de rangées de statuts immobiles. Nous décidâmes d’aller jusqu’au bout de la caverne. Tout en avançant les statues se mirent à bouger les une après les autres fonçant sur nous avec leur bras tournoyant.  Elles étaient là pour empêcher toute progression vers le fond de la caverne. Nous les détruisîmes les unes après les autres sans difficulté afin d’arriver au fond de la caverne. Le sol était jonché de morceau de pierre, et 1 étrange totem de pierre marquait d’inscriptions magiques, se dressait devant nous. Une cavité recevant une clé faisait place au centre du totem, nous sortîmes alors nos clés et les entrions chacun notre tour dans l’orifice. Une lumière blanche m’envahit au moment où j’introduisais la clé et je fus téléporté dans une énorme pièce. Les autres firent la même chose et nous fîmes rapidement tous au complet dans cette étrange salle. Krudit était là,  trop occupé à compter son trésor, quand nous nous ruâmes sur le monstre qui ressemblait à un énorme crabe qui se retournant, lâcha une pluie de pièce. Nous mirent à mort ce monstre qui ne pourra plus désormais faire de victimes dans les plaines de Kaslow.
La récompense nous attendait derrière le corps de l’horrible Krudit, le trésor amassé depuis de trop longues années était remplit d’autres trésors à nos yeux. Le guerrier déterra une superbe hache sertir en son centre d’un joyau vert et la garde recouverte de cuir, il fut agréablement surpris de la légèreté de celle-ci et empoignant quelques pièces d’or au passage. Il y avait un magnifique coffre remplit de pierre magique, nous décidions de l’emporter afin de l’envoyer à Ilya pour examens. Empochant les dernières pièces d’or, le paladin découvrit un simple bouclier, il rangea son épée fine et empoigna le bouclier avec regret, repensant à son bouclier fracassé lors du combat contre Ohmudo. Le mage, triste du sort du paladin, prit quelques pierres précieuses et d’une incantation, les sertis au bouclier que le paladin portait, celui-ci se mit alors à briller de mille éclats et donna sourire au paladin. Il lui fit un signe de remerciement, que le mage rendit. Le soir tombé, nous étions enfin sortis de la caverne, épuisés de nos combats contre Krudit et ses trois lieutenants mais heureux de savoir que les plaines de Kaslow pouvaient enfin se reposer.


Arrivés en ville, on nous avait accueillis en héros, on nous offrit le gite, à manger et à boire dans une superbe auberge. Durant la veillée, les habitants de la ville étaient venus écouter les récits de nos combats  par le guerrier trop enivré par quelques boissons alcoolisées. Il racontait ce récit avec véhémence et faisant de grand geste, tout en exhibant fièrement sa nouvelle hache, puis soudain, s’écroula ivre de mort sur la table. Plusieurs villageois durent porter, avec grande peine, le gaillard jusqu’à sa chambre. Nous suivions l’exemple peu de temps après épuisés par notre épopée.

Le lendemain nous nous séparâmes, tout en faisant la promesse de découvrir le secret de ces fameuses pierres magiques. Tout en regardant mes nouveaux amis partir, je senti le regard de fierté de Merlin. Mais… Mais j’avais oublié de demander à mes nouveaux compagnons s’ils n’auraient pas voulu rejoindre les rangs de la guilde… Trop tard… Ils étaient tous partis…
« Qu’est-ce que je suis tête en l’air !!! » pensais-je avec un petit sourire.
Je pris alors à mon tour le portail magique en direction d’Ilya, emmenant avec moi le coffre de pierres magiques. Dès mon arrivée, je me précipitais à l’académie de magie afin d’examiner l’étonnant contenu du coffre. Je découvrais l’étrange pouvoir de ces pierres, elles permettaient aux Sprites de fabriquer des objets spéciaux. Je décidais donc de faire quatre
paquets, répartissant de manière équitable le nombre de pierres, accompagnés d’une lettre leur expliquant l’utilité de ces pierres et je les envoyais à mes compagnons de fortune.

Quelques mois plus tard Merlin me donna une tache à remplir sur l’ile d’Angoya  que je m’empressais d’aller remplir en m’y rendant prestement.



Par une belle et douce journée, je me dirigeais vers un camp de géant situé sur l’ile d’Angoya afin d’y faire mon rapport à Merlin, un conseiller d’Ilya sur les activités de ces brutes.

Sortant du village, des Gélapins fous attaquèrent sans prévenir ! Les gardes ayant déjà fort à faire avec l’ennemi, quelques courageux paladins les assistant, tentaient de repousser ces envahisseurs devenus fous ! Un berserker qui passait par la n’écoutant que sa soif de combat dégainât ses deux haches tout en se jetant dans la mêlée avec un cri de plaisir.

Deux rangers hissés sur les remparts accordant leurs arcs et décochant flèche sur flèche avec une rapidité hors du commun, un sorcier attiré par ce vacarme récita une incantation et 1 pluie d’éclairs s’abattit subitement sur les Gélapins.

M’occupant de soigner ces valeureux combattants, je ne vis pas le gélapin derrière moi qui bondissait furieusement, visant mon cou ! Je me retournais alors alerté par son cri, armé de mon bâton prêt à repousser la bête, quand quatre flèches se nichèrent dans son flan.
Regardant vers les Remparts je vis le signe de tête du ranger aux cheveux blancs.


Pour le remercier, j’enchantais son arc ainsi que toutes les armes des combattants. 

Pendant la bataille contre ces Gélapins, je me demandais ce qu’ils leur arrivaient car ils étaient complètement fous ! C’est alors que je vis Jabano, un Gélapin énorme et très agressif. Il fonça vers les combattants, et d’un coup envoya valser un paladin qui s’écrasa violement sur le mur faisant tomber le ranger qui m’avait sauvé auparavant. Je me précipitais vers lui en lui procurant une prière de guérison pour soigner sa tête ensanglantée. Une fois les yeux ouverts, n’écoutant que son courage, il récupéra son bouclier et son marteau et alla se planter devant cette grosse boule rose, prêt à défendre l’entrée de son village. Tous les autres ayant reculé suivirent son exemple et revinrent affronter la maudite bête.

A distance du paladin, flanqué de parts et d’autres par les ranger, le combat contre Jabano pouvait commencer. Lançant mes soins à gauche, à droite, les coups de Jabano se fracassaient sur les boucliers des paladins qui l’entouraient. Le berserker tailladait la chaire de Jabano, qui ne semblait être aucunement importuné par ce petit désagrément. Jabano assaini un coup qui le fit reculer et mettre un genou à terre. Pour reprendre son souffle, le berserker grogna de rage.

Le sorcier électrisa les haches de celui-ci et eut une idée. Il siffla à l’attention d’un paladin et s’élança ver lui, devinant son idée, il se prépara à projeter le berserker vers le dessus de la tête du Gélapin.

Ramenant ses deux haches en une seule, il fendit la tête de Jabano lui assenant le coup de grâce.

Il leva ses haches vers les cieux maintenant prospères et lança un cri de victoire, imité par tous les combattants éprouvés.

Je Soignais les dernières blessures des combattants, après cela, tout le monde quitta le champ de bataille et vaquèrent à leurs occupations.

Reprenant ma route afin de remplir ma quête, un des rangers me rattrapa et demanda s’il pouvait m’accompagner afin de me protéger dans mon périple.

Raphaan : « Bonjour gente damoiselle !» dit-il d’un ton enthousiaste.
Merel : « Bonjour gente damoiseau et encore merci pour tout a l’heure ! »
Raphaan : « Mais avec grand plaisir et c’est tout à fait normal ! » Dit-il avec un sourire.
Raphaan :
« Puis je vous demander quelque chose ? »
Merel : « Je t’écoute ? »
Raphaan :
« Puis je mettre mon arc à votre service en vous accompagnant dans votre périple ? »
Merel : « Avec grande joie, avoir un compagnon si valeureux que vous à mes côtés, pourrait mettre très utile ! »
Raphaan : « Ah au fait, je me nomme Raphaan et elle… » Se tournant mais ne la trouvant pas, siffla, et une magnifique panthère chimérique bondit de son univers dans une explosion de fumée. « Voici Lorkaan, ma fidèle compagne de combat ! »
Merel : « Une panthère chimérique ? » dit-elle à haute voix avec étonnement !
Merel :
« C’est rare d’être capable d’invoquer une chimère sans pouvoir magique voilà un exploit digne d’un grand cœur et un sens de la justice hors du commun ! »
Raphaan : « Ah bon ? » dit-il intrigué par les paroles de Merel.
Raphaan :
« Lorkaan est venue un jour m’aider sur le plateau de Belcar, un enfant tentait de fuir un dinosaure. Mes flèches ne pouvant percer ses écailles, j’ai alors jeté mon arc et accouru vers l’enfant pour tenter de le protéger au péril de ma vie, c’est à ce moment qu’elle est apparu pour la première fois, elle a déchiqueté le dinosaure d’un seul coup de mâchoire. »
Merel : « Apparemment les chimères qui choisissent leur maitre sont extrêmement rares, la seule fois que j’ai entendu quelque chose de semblable c’était dans un vieux parchemin. »
Raphaan : « Je ne savais pas… J’irais me renseigner auprès d’un sage d’Ilya sur cette histoire, afin que Lorkaan se sente vraiment bien. »
Merel : « Oui ! Ca me parait une excellente idée d’aller voir mon maitre pour lui demander, je t’accompagnerais ! » Dit-elle avec un grand sourire !


Je lui expliquais la quête que Merlin, un des sages d’Ilya, m’avait assigné et il accepta de m’accompagner avec plaisir.

Raphaan : « Vous ne m’avez toujours pas dit votre nom gente damoiselle ! »
Merel : « Oh mille pardons, je m’appelle Merel ! »


Nous continuâmes vers le nord-ouest.

Un matin quelque jours plus tard, la bataille faisait rage sur l'ile d'Angola, Merel et Raphaan étaient encerclés par les Gélapin, quand soudain je me tourna vers Raphaan et je lui demandai

Merel : "Dis-moi Raphaan, comment te sens tu avec tes compagnons de guerre ?"
Raphaan, répondit d’une voie morne : "Mes compagnons ? Je ne sais pas trop, je ne vois personne et personne n'a la politesse de dire bonjour, je me sens vide dans cette guilde..."
Merel : "Tu sais vu que nous sommes toujours ensemble, depuis quelque jours tu ne voudrais pas rejoindre la guilde d'Endoreas ?"
*Un gelapin prit de folie furieuse bondit avec violence sur Merel, distraite par la conversation... Mais ni une ni deux, Lorkaan la panthère Chimérique bondit et l'attrapa au vol, plaquant la pauvre bête à terre, Raphaan lui donna le coup de grâce final en pourfendant l'ennemi de son épée !*

Raphaan : « Il s'en est fallu de peu on dirait ! » Dit-il avec un petit sourire.
Merel, avec un grand sourire : « Ne soit pas si craintif mon doux Raphaan, je ne suis pas une novice et tu le sais très bien ! »
Raphaan : « Bien ma foi, si ta guilde veut bien m'accepter, je serais heureux et très fier d'apporter ma contribution ! »


 

_________________
je suis dingue et jadore ca


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Juil - 15:06 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
crAzyXfr0st
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2012
Messages: 46
Localisation: saint QUENTIN (picardie)
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat
Point(s): 69
Moyenne de points: 1,50

MessagePosté le: Jeu 5 Juil - 19:13 (2012)    Sujet du message: Le journal de merel Répondre en citant

waa franchement merel c'est vraiment du bon boulot *-* je regrette pas d'avoir lu!
_________________
tapis dans l'ombre,j'attend le bon moment pour frapper! you can call me god!


Revenir en haut
Hiddan
Elite

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 37
Localisation: Belgique
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe
Point(s): 76
Moyenne de points: 2,05

MessagePosté le: Sam 7 Juil - 18:21 (2012)    Sujet du message: Le journal de merel Répondre en citant

Okay


Ah ouais pas mal c'est pour qd la suite?
_________________
Peux tu ressentir l'extraordinaire plaisir produit par cette douleur profonde? Sois donc reconnaissant pour le mal que j'ai fait!!


Revenir en haut
Raphaan
Elite

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2012
Messages: 83
Localisation: Lille
Masculin Taureau (20avr-20mai) 兔 Lapin
Point(s): 107
Moyenne de points: 1,29

MessagePosté le: Dim 8 Juil - 18:55 (2012)    Sujet du message: Le journal de merel Répondre en citant

Ouais bah doucement avec la suite hein !!! ;p

Merel sait de quoi je parle !!! ;p
_________________
Si patience est mère de vertu alors je suis un ange


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:50 (2017)    Sujet du message: Le journal de merel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La guilde Endoreas Index du Forum -> Taverne -> 100% Grand Fantasia Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com